Janvier : à 1 mois du départ !

 

Stage conventionné avec "Amarun Yaya" !

 

Enfin ! Après de nombreuses recherches et quelques inquiétudes, c'est avec la communauté Kichwa "Flor del pantano" que nous passerons nos 3 premières semaines en Équateur, à partir du lundi 19 février prochain. Nous sommes tous les 3 tout excités !

 

 

Avion réservé ; le point sur le budget

 

Un soulagement de plus : nous avons désormais nos 3 billets d'avion réservés ! Nous décollerons le vendredi 16 février, pour un trajet d'une petite trentaine d'heures. Il s'agit de la part de dépenses la plus conséquente, déterminant en grande partie la destination que nous pouvons envisager.

 

Après l'achat de nos billets, notre cagnotte nous paraît bien vide... Notre budget actuel est tout de même dans le vert, mais toute aide reste encore la bienvenue !

 

 

Vente de calendriers et de t-shirts

 

Un grand merci à nos familles, nos amis, et les commerçants de Romans-sur-Isère, Bourg-de-Péage, Chabeuil, Tain-l'Hermitage, Châteauneuf-sur-Isère, Grenoble... Les ventes de calendriers et de t-shirts ont bien fonctionné, et nous ont grandement aidé à pouvoir partir en Amérique du Sud.

 

Et si vous n'y avez pas encore pensé, il n'est pas trop tard ! Nous pouvons toujours vous en transmettre ou envoyer !

 

 

2 nouveaux marchés à Peyrus

 

La mairie de Peyrus nous a de nouveau accueillis pour son marché du samedi, à 2 reprises : le 6 et le 20 janvier. Grand merci à la commune et aux habitants, très sympathiques et généreux envers notre projet !

 

 

Une soirée de soutien à Yakuchu

 

Le samedi 13 décembre, nous avons célébré l'amitié, la joie, le voyage et Yakuchu, avec tous nos amis à la "Maison du bonheur", où nous tenions la buvette ! Les copains se sont montrés peu nombreux, mais très généreux ! Avec en prime une super ambiance, tout au long de la nuit.

 

Grand merci à tous !

 

Portes ouvertes

 

Toutes les associations de notre classe étaient réunies le samedi 27 janvier pour présenter notre formation — le BTS Gestion et Protection de la Nature — et son projet de coopération internationale, spécificité de notre établissement !

 

Nous tenions pour l'occasion une buvette, avec des crêpes et les divers produits que nous avons fabriqués.

 

 

Au moment où nous écrivons ces lignes, plus qu'une quinzaine de jours avant l'envol...

 

 

Un constant merci pour votre soutien !

 

 

 

Décembre : brèves nouvelles hivernales

(J-64)

 

Départs de Fanny et de Julien

 

Quelques changements dans l'association !

 

Des divergences concernant la philosophie derrière Yakuchu ont amené Fanny et Julien à quitter le projet, pour rejoindre une autre association de notre classe, "Wild Escape". Ils partiront donc à 6 étudiants, au Chili, tandis que Yakuchu se projète sur l'Équateur, désormais à 3 : Mia, Caro et Francis.

 

C'était chouette, ce bout de chemin avec vous ! On vous souhaite une belle aventure, au plus proche de qui vous êtes et de ce qu'il vous tient à cœur de vivre !

 

 

En route vers l'Équateur

 

Un projet sérieux se dessinait avec Wayra Sacha, ferme biologique péruvienne conduite par un couple de scientifique qui étudie la biodiversité présente (les lépidoptères notamment). Au moment où se concrétisaient nos échanges, des problèmes personnels les ont malheureusement contrait à annuler l'accueil de notre groupe.

 

Colombie, Pérou, Costa Rica, Argentine... Nous avons donc envoyé de nombreuses nouvelles demandes, pour un volontariat dans des structures alliant vie communautaire, agriculture biologique et protection de l'environnement.

 

C'est finalement l'Équateur qui a retenu notre attention, avec 2 structures en particulier :

 

"Amarun Yaya" : à l'Est du pays (région amazonienne), cette structure a pour missions principales la protection de la culture Kichwa ainsi que celle de la biodiversité. Nous pourrions les aider dans la culture des terres, la plantation d'arbres, la construction de maisons, des leçons d'anglais, la création d'un site web, des inventaires d'espèces... Beaucoup de pistes qui nous enthousiasment fortement !

 

• "Proyecto Ocelote" : proche des côtes (façade Pacfique, Ouest du pays), cette structure nous accueillerait pour aider à planter des arbres (pour régénérer la forêt), donner la main pour de la permaculture et de la bio-construction, entretenir les chemins... Ils travaillent en lien avec des chercheurs américains, présents sur la "Jama Reserve" située à proximité.

 

À l'heure actuelle, nous attendons avec impatience des réponses à nos questions, et espérons conventionner un stage avec l'une d'entre elles dès que possible !

 

 

Money, money, money... Actions commerciales

 

Avec le départ de Fanny et de Julien, notre budget se réajuste...

 

Il nous faut désormais impérativement vendre nos calendriers pour rendre économiquement possible un stage en Amérique latine. N'hésitez pas à faire tourner l'information : pour 2018, Yakuchu s'invite nu, artistique et engagé dans votre cuisine, votre salon, votre bureau... ainsi que ceux de vos proches !

 

Samedi 9, nous tenions un stand au magasin CashBio Markal, à Alixan. Merci à l'équipe de nous avoir accueillis !

Les recettes n'ont pas été extraordinaires, et nous amènent à revoir notre stratégie pour vendre nos produits fabriqués.

 

Des t-shirts viendront également bientôt rejoindre notre panel de produits proposés à la vente. Il s'agit d'une action commerciale réalisée en partenariat avec toutes les associations de notre classe, avec un superbe dessin signé Clémantine !

Vous aurez de nos nouvelles dès que nous les recevrons !

 

Enfin, une nouvelle idée fait son chemin dans nos 3 têtes... Une fête en soutien à Yakuchu, avec tous nos amis, probablement dans le courant du mois de janvier. À réfléchir et à organiser !

 

 

Nos objectifs pour le futur proche :

→ conventionner un stage dans l'une des 2 structures équatoriennes ; organiser les aspects pratiques (dont billets d'avion) ;

→ diffuser nos calendriers 2018 et autres produits fabriqués : réseaux personnels, magasins bio, porte-à-porte...

→ renouveler des stands (avec buvette) sur des marchés (dont Peyrus)

→ commencer l'organisation d'un événement de soutien à l'association

 

 

Merci de suivre la progression de notre projet !

 

 

 

J-100 !

 

Des nouvelles de l'avancée de notre projet !

 

Calendrier nu

Parmi toutes nos démarches pour financer notre projet, nous proposons notamment un calendrier nu, artistique et engagé pour l'année 2018. Les photos et les textes associés ainsi que la mise en page viennent tout juste d'être achevés ! Nous attendons désormais l'impression. Ils seront disponibles... tout prochainement ! Nous vous tiendrons au courant sur notre page Facebook.

 

 

Produits fabriqués

Font désormais leur apparition : les cuillères en bois fabriquées par Julien, les trousses en crochet de Fanny et les bracelets en cuir de récup' !

 

Nouveau stand au marché de Peyrus

Merci à la mairie de Peyrus de nous avoir accueillis à nouveau le samedi 21 octobre ! Cafés, thés, jus de fruits et vins ont plu aux passants, aidant notre cagnotte à progresser !

 

Cagnotte participative Leetchi

Merci à toutes les âmes généreuses qui nous soutiennent grâce à cette cagnotte participative ! Nous rappelons que quel que soit le montant, tout don est un précieux coup de pouce pour notre projet !

 

Taxes d'apprentissage

Campagne historique pour notre école ! Pour rappel, toute entreprise peut choisir de reverser cette taxe à un établissement de formation de son choix. Des centaines d'entreprises avaient été démarchées par l'ensemble de notre classe, nous permettant de récolter au total plus de 10 000 €, redistribués ensuite au sein de chaque association.

 

Bourses ExploRA

La Région Auvergne-Rhône-Alpes nous a attribué une bourse de 270€ par étudiant pour le stage de 3 semaines que nous effectuerons dans la structure d'accueil. Une bonne nouvelle supplémentaire !

 

Projet, échanges avec structures

 

Après nos échanges avec la Tamandua Biological Station, que nous avions contacté en septembre dernier, nous avons finalement décidé d'abandonner cette piste. Cette structure costaricaine, où se côtoient une activité d'éco-tourisme et une dynamique d'étude de la biodiversité présente sur place, attendait de nous des inventaires de groupes d'espèces faunistiques complexes sur lesquels nous n'avions pas le sentiment d'être suffisamment compétents. Il nous a paru plus raisonnable de décliner, peut-être au profit d'une autre association de notre classe de même intéressée.

 

Une piste sérieuse se profile avec Wayra Sacha, projet d'un couple installé dans la région amazonienne du Pérou. Stephanie est docteur en biologie de l'Université de Neuchâtel (Suisse) et notamment spécialiste des lépidoptères (papillons) ; son mari César est ingénieur agronome de profession et travaille leurs 20 hectares de terres depuis 2002. Ayant souffert de mauvaises pratiques agricoles depuis les années 30, leur conduite en agriculture biologique a permis de véritablement faire "revivre" la biodiversité censée se trouver sur place.

Nous sommes actuellement en lien avec eux et allons voir comment un projet avec Yakuchu serait possible.

 

D'autres projets d'Amérique latine nous intéressent et nous poursuivons nos recherches et nos démarches de prise de contact.

 

 

 

7 - 13 septembre

 

Depuis quelques années, notre école libère quelques jours de cours pendant la période des vendanges, afin de permettre à chaque association de travailler pour financer nos projets. Lorsqu'Olivier, notre formateur, a proposé un plan pour vendanger — ce qui implique que l'agriculteur puisse accepter une trentaine de personnes, en assurant leur logement et leur restauration —, nous n'avons pas hésité ! Et c'est ainsi que notre promotion quasi-complète a récolté le raisin chez Gilles Berrerd.

 

Gilles possède une exploitation d'environ 8 hectares à Vaux-en-Beaujolais, un village où la vigne est omniprésente. 8 jours étaient initialement prévus, mais notre efficacité a permis de venir à bout des innombrables grappes en seulement 6 !

 

Nous tenons à remercier Gilles de nous avoir embauché sur son exploitation, Léandre (élève dans notre classe) et Olivier pour toute la préparation pratique et administrative, ainsi que Marie Claire, Fanny et Bernadette pour les bons petits plats du midi et du soir, très appréciés après une journée de travail !

 

La semaine a été fatigante, mais nous pouvons être fiers de nous : au total, ce sont plus de 1200€ qui viennent enrichir notre cagnotte !

 

 

 

Septembre

Après une courte pause estivale, Yakuchu s'est activement remis au boulot !

 

 

Cagnotte participative en ligne

Nous avons d'abord créé cette cagnotte en ligne, pour permettre à celles et ceux qui le souhaitent de faire facilement un don à notre association. On la suit attentivement, et l'on saute de joie à chaque nouvelle participation !

 

 

Stand au marché de Peyrus (samedi 2)

Nous étions présents toute la matinée au marché de Peyrus, petit village drômois proche de notre école. Nous avons proposé en prix libre une buvette bio — avec du thé, du café, des jus de fruits, des vins blanc et rosé — ainsi que nos tout premiers produits faits-maison : les Ballo'thyms de Fanny et les boucles d'oreilles de Caroline.

Peu de monde était présent, notamment à cause de la pluie, mais les gens se sont montrés intéressés et généreux !

 

 

Vendanges

Durant 6 jours, pour financer leurs projets, toutes les associations de notre classe ont joint leurs efforts pour aller vendanger chez Gilles Berrerd, viticulteur à Vaux-en-Beaujolais (69460).

Ces quelques jours auront été éprouvants ! Mais également source de joie et de fous rires. Une belle expérience collective !

 

 

Objets fabriqués

Sont désormais disponibles, en plus des Ballo'thyms, les boucles d'oreilles en plumes et les porte-briquets en cuir ! Nous comptons les proposer sur nos stands et les diffuser en bouche-à-oreille.

Des bracelets en cuir devraient également bientôt faire leur apparition !

 

 

Photos de classe

Notre établissement de formation nous confie ce service en nous permettant de photographier les différentes classes de notre école (de la 4ème au BTS, soit plus de 170 élèves). Le bénéfice est double : d'un côté, les élèves et leurs familles peuvent bénéficier de ce souvenir, en bonne qualité et à un prix raisonnable ; de l'autre côté, l'argent récolté participe au financement des projets de toutes les associations de notre promotion.

 

 

Recherche d'une structure de stage

Nos recherches — via notamment les plateformes helpx et workaway, qui mettent en lien des écovolontaires du monde entier avec des structures d'accueil, autour de multiples activités —, nous ont conduit à sélectionner et contacter les structures suivantes :

 

El Amargal, réserve biologique colombienne qui protège une zone de forêt tropicale, où sont notamment menées des études pour comprendre le fonctionnement des écosystèmes de cette région, accueillant par ailleurs des écotouristes.

 

La Ourland Nature Reserve, réserve naturelle thaïlandaise de conservation d'un bout de forêt qui constitue le dernier corridor écologique fonctionnel de la région, où est développée une activité d'éco-tourisme et de sensibilisation à l'environnement, ainsi qu'un travail de concertation avec les populations locales.

 

Tamandua Biological Station, projet de conservation et d'éco-tourisme d'un couple costaricain, Rebeca et Ananias. Ils vivent dans la forêt et la font découvrir aux voyageurs, en menant en parallèle des inventaires d'espèces (plantes, amphibiens, reptiles, araignées, insectes...). La biodiversité de cette région est considérée comme l'une des plus importantes au monde.

 

Birding the Backyards of Ecuadorian Amazon Towns, projet de l'équatorien Antonio Rivadeneira, un passionné d'ornithologie désespéré face à la déforestation et l'urbanisation qui détruisent la biodiversité à vue d'œil. Avec l'aide des volontaires qu'il accueille, il mène de nombreux projets de protection de la nature dans la région amazonienne de l'Équateur.

 

Parmi ces structures, peut-être celle dans laquelle nous effectuerons notre stage en février prochain !

 

 

Nos objectifs pour le futur proche :

-  échanger avec les différentes structures contactées

- alimenter le fil d'actualité sur notre page Facebook

- vendre nos produits faits-main dans notre réseau

- faire les dernières photos qui figureront dans notre calendrier nu

- tenir un nouveau stand au marché de Peyrus : samedi 21 octobre

 

Enfin, nous saurons prochainement le montant des taxes d'apprentissage que nous avons réussi à récolter pendant notre campagne, qui a duré d'octobre à février derniers.

 

 

 

 

Juillet 2017

Il s'en est passé du temps, depuis le début de ce projet ! Et le fonctionnement en alternance qui rythme notre BTS ne facilite pas une progression continue et linéaire : on avance, on pause, on s'égare parfois, on se trompe et on fait demi-tour, on chemine à nouveau...

 

Nous profitons du lancement de notre site internet pour revenir sur les différentes étapes qui nous ont conduit jusqu'ici :

 

 

Fin août 2016

 

Début de notre formation : BTS Gestion et Protection de la Nature à la Maison Familiale et Rurale de Mondy.

 

 

Début octobre

 

Chaque étudiant de la classe répond à un questionnaire pour faire le point sur ses envies et craintes personnelles concernant ce projet, ses propres expériences et désirs de voyage.

L'ensemble de la promotion s'est montré favorable pour construire ce projet, dans la tradition de notre établissement de formation.

 

Après échanges entre nous, nous avons constitué les groupes ; c'est ainsi que Fanny, Mia, Caroline, Julien et Francis nous sommes associés.

 

 

Octobre - février

 

Notre première démarche de financement : la campagne de recherche de taxes d'apprentissage, dont toute entreprise peut désigner bénéficiaire un établissement de formation de son choix. Nous avons démarché plus d'une centaine d'entreprises, proches de notre école ou de nos cinq territoires d'origine respectifs, physiquement et par téléphone.

À l'échelle de notre classe, nous avons collectivement convenu de partager l'ensemble de l'argent récolté, proportionnellement au nombre de personnes dans chaque groupe.

Nous connaîtrons le montant de nos taxes d'apprentissage en septembre.

 

 

Janvier

 

Le 9 janvier, grand moment pour nous : Yakuchu naît en tant qu'association Loi 1901. La création administrative de notre association nous amène à lui attribuer ce drôle de nom, ainsi qu'à nous interroger sur notre projet et à définir nos statuts.

L'objet de Yakuchu se formule alors ainsi : Faire vivre un projet de coopération internationale, de sa conception à sa réalisation, dans le cadre d'un BSTA Gestion et Protection de la Nature à la Maison Familiale et Rurale de Mondy.

Par formalité administrative, Francis est désigné président, Fanny secrétaire, Mia trésorière, Caroline et Julien "membres actifs".

 

 

Février

 

Yakuchu a désormais une identité visuelle, grâce au logo dessiné par Julien.

Nous créons également notre boîte mail, en choisissant d'utiliser Newmanity, service de messagerie électronique alternatif.

 

 

Mars

 

À l'occasion des portes ouvertes de notre école nous menons une action commerciale commune aux différentes associations de notre classe : vente de thé et café, jus de fruits, crêpes, gâteaux et biscuits, fleurs...

 

Les étudiants de 2ème année, partis en février, reviennent de leur projet de coopération internationale : leur soirée de restitution nous ouvre considérablement l'esprit sur ce que nous pouvons vivre dans le cadre de ce projet !

 

 

Juin

 

Petit coup de fouet à notre projet ! Les échanges fusent, les réunions s'enchaînent... Se posent à nouveau certaines questions : C'est quoi, Yakuchu ? Qu'est-ce qu'on veut vivre ? Qu'est-ce qu'on peut apporter ? Nos objectifs se précisent et notre calendrier prévisionnel devient plus rigoureux. Nous sommes désormais au clair sur les outils de communication et les démarches de financement que nous souhaitons mettre en place.

 

Nous sommes en contact avec une association française, Tchendukua, qui travaille en partenariat avec les Indiens Kogis, "peuple-racine" colombien. Nous cherchons à voir si, dans le cadre de notre stage, un projet serait envisageable avec les Kogis.

 

 

Juillet

 

Nous abandonnons finalement la piste d'un projet avec l'association Tchendukua : trop ambitieux vis-à-vis du cadre de ce stage, et de nos disponibilités en temps. Nous axons désormais nos recherches sur des plateformes internet mettant en lien des écovolontaires du monde entier avec des structures d'accueil.

 

Enfin, notre site internet et notre page Facebook sont lancés !